vendredi 2 novembre 2012

Le sport bientôt remboursé par la sécurité sociale ?

Les média se font l'écho d'un texte de Jacques Bazex, Pierre Pène, Danièle Rivière et Michel Salvador et intitulé « Les activités physiques et sportives : la santé, la société ».  L'Académie Nationale de Médecine proposerait la prise en charge du sport santé par l'assurance-maladie et les mutuelles. La pratique du sport, sous certaines conditions, est bénéfique à tout âge pour la santé. Elle augmente l'espérance de vie en bonne santé, retarde la dépendance et elle constitue souvent un complément thérapeutique efficace.

Quelques règles à respecter :

  1. L'activité physique ou sportive devra être régulière (hebdomadaire) 
  2. Elle devra être raisonnée (% de l'activité physique maximale selon la personne)
  3. Finalement, elle devra être raisonnable (mettre à l'abri des accidents et des blessures)
Ces trois Règles qui forment un triptyque en 3 R (régulière, raisonnée, raisonnable) pourraient nécessiter une consultation auprès d'un médecin afin de déterminer quelle pratique sportive sera optimale et valider les résultats de la pratique.

En avril 2008 j'avais publié dans Perspectives en Agroalimentaire un cahier intitulé "Obésité : vers un système de bonus - malus ?" dans lequel j'évoquais les différentes incitations économiques mises en oeuvre dans plusieurs pays pour améliorer la santé de leurs citoyens et pour maintenir l'équilibre de leur système de santé, qu'il soit privé, public ou mixte. (Vous pouvez lire le cahier en suivant le lien ci-dessus dans google drive et le télécharger) Le déséquilibre économique durable d'un système de santé est presque toujours préjudiciable aux moins favorisés. Il convient pour maintenir le bon fonctionnement du système collectif de santé de favoriser les comportements, sportifs ou alimentaires, les plus vertueux. Les propositions de Jacques Bazex, Pierre Pène, Danièle Rivière et Michel Salvador sont un pas intéressant dans la bonne direction et en ligne avec les attentes du gouvernement actuel qui cherche à promouvoir le recours aux thérapeutiques non médicamenteuses.



  

1 commentaire:

souscrire mutuelle sante a dit…

on rembourse bien les cures amaigrissantes pour les obèses, autant prendre le probleme en amont, et limiter les risques sur la santé (et donc les couts pour la sécu) en motivant par l'argent.

Lucile

Publier un commentaire

Les carnets du blog les plus consultés

Membres